« Des alliances intelligentes, c’est la clé de notre développement futur… »

"Nous réfléchissons aussi à nouer des partenariats de grande envergure avec d'autres voyagistes, comme récemment Asia et Beachcomber. Je crois plus que jamais que former des alliances intelligentes sera clé pour notre développement futur..." /crédit dr

« Nous réfléchissons aussi à nouer des partenariats de grande envergure avec d’autres voyagistes, comme récemment Asia et Beachcomber. Je crois plus que jamais que former des alliances intelligentes sera clé pour notre développement futur… » /crédit dr

TourMaG.com – Comment voyez-vous la reprise ?

Lionel Rabiet : Autant la crise a touché à peu près toutes les entreprises du tourisme de la même façon, sévère et brutale, autant je crois que la reprise sera très différenciée selon les acteurs.

L’;activité de l’agence ou du voyagiste, sa situation pré-crise et aussi (et surtout) sa capacité à s’adapter à cette nouvelle donne seront déterminants.

Nous verrons donc des acteurs qui vont rapidement surperformer le marché et d’autres qui vont avoir du mal pendant des années ou qui vont disparaitre. Mon objectif est que « Voyages d’Exception » fasse partie de la première catégorie.

TourMaG.com – Les ressources humaines vont-elles jouer un rôle axial dans la relance de l’industrie du tourisme ?

Lionel Rabiet : En 2020, la question était de réduire la masse salariale. Les départs naturels ont été encouragés et beaucoup d’entreprises, comme Voyages d’Exception, ont dû, malheureusement, recourir aux licenciements économiques.

Cette année, l’enjeu est différent, presque inverse. Il s’agit de retenir des talents qui sont tentés de rejoindre des secteurs économiques qui semblent plus prospères.

En 2022 et après, je prévois des besoins en recrutement importants car notre métier aura besoin de profils différents pour faire face aux (r)évolutions à venir.



Source link