« Les motifs impérieux pour les non-vaccinés sont bloquants et néfastes »

C’est enfin la réouverture des long-courriers que nous attendions depuis longtemps (ironie, ndlr).

Nous attendions des bonnes nouvelles sur le long-courrier, elles commencent à arriver, cela va dans le bon sens. Nous aurons que des surprises de dernières minutes, un peu comme les annonces concernant le port du masque ou le couvre-feu.

Nous sommes à la merci des décisions ministérielles, mais c’est une bonne nouvelle.

Clairement, nous faisons tout pour que les USA nous accordent la réciprocité des décisions et donc de permettre aux Français de se rendre sur place. Ce n’est pas la seule bonne nouvelle, puisque la Turquie passe en orange, donc les vaccinés pourront si rendre sans trop de contraintes.

Ce n’est pas la panacée, mais c’est toujours ça de pris, il faut rester optimiste. Après il ne faut pas que les décisions repartent dans l’autre sens en plaçant des pays orange ou verts dans le rouge.

Nous restons toujours sur les mêmes positions, à savoir que les motifs impérieux pour les non-vaccinés sont très bloquants et néfastes pour nous. Après je pense que le lobby intense des pays du Maghreb, comme la Tunisie et le Maroc, va payer.

Après il ne faut oublier que les décisions ne se basent pas seulement sur des enjeux diplomatiques, mais sur une analyse du risque sanitaire. Il faut être précis.

Globalement avec ces annonces, si ça se passe bien, nous pouvons tabler sur une amélioration du trafic sur la 2e partie de l’été 2021.

Quand nous avions vu la 1ère liste, nous nous étions dit : mois de juillet compromis et espoirs en août, maintenant il n’y a pas de feu vert pour les aoutiens, mais cela va dans le bon sens.

Nous pensons au sein du SETO que nous allons performer autant que l’année dernière, mais pas nécessairement plus. Je lis des patrons qui laissent entendre qu’ils ont rattrapé 2019, sur une semaine ou deux, il faut faire attention à sa communication.

Ce sont des bonnes nouvelles pour rattraper un peu de trafic, pour espérer avoir une bonne arrière-saison. C’est la position de plusieurs destinations comme l’Île Maurice qui se prépare pour l’automne.

Nous espérons que ces problèmes de fermeture soient maintenant derrière nous et que le redémarrage se fasse sereinement. Le fait de mettre le pied en dehors de l’Europe avec les USA qui passent dans la liste des pays verts, va créer un précédent intéressant pour d’autres pays.

Nous pouvons penser que cette bascule va ouvrir des portes à d’autres destinations qui justifieront la sécurité sanitaire des touristes. C’est un appel d’air.



Source link