Totemia, nouvelle passerelle entre familles et organisateurs

La plateforme cible les enfants entre 6 et 17 ans


Avec son système de mise en relation directe des familles avec les organisateurs de colonies de vacances et de séjours linguistiques, Totemia débarque sur le marché des séjours pour enfants et adolescents. La plateforme souhaite se développer selon un modèle de « fairbooking », plus éthique et vertueux. TourMaG.com a fait le point avec Tony Debord, le CEO de Totemia. Verbatim.



Totemia veut créer un projet durable et fédérateur, une plateforme éthique, qui se pose en défenseur du secteur des séjours pour jeunes et de l'investissement des organismes inscrits - DR : Totemia

Totemia veut créer un projet durable et fédérateur, une plateforme éthique, qui se pose en défenseur du secteur des séjours pour jeunes et de l’investissement des organismes inscrits – DR : Totemia

Ils se sont battus durant de longs mois pour voir aboutir leur projet…

Début avril, les co-fondateurs de Totemia, Tony Debord et Mathieu Soula ont finalement obtenu leur immatriculation auprès d’Atout France et peuvent désormais se consacrer à faire connaitre leur plateforme de réservation de séjours pour enfants et adolescents.

« Avec Totemia, nous ciblons les jeunes de 6 à 17 ans« , explique Tony Debord, le CEO de la jeune agence de voyages spécialisée dans les séjours linguistiques et les colonies de vacances.

Le concept ? « Il s’agit d’une plateforme de mise en relation entre les parents et les organisateurs, précise-t-il, tels des centres de vacances indépendants, des écoles de sport avec hébergement ou bien des organismes qui proposent des colonies de vacances dans toute la France, et qui gèrent l’encadrement des activités mais sous-traitent l’hébergement à des centres de vacances« .


Aider les familles à trouver la meilleure offre

Néanmoins, ne s’inscrit pas qui veut. Totemia sélectionne et vérifie les agréments, labels et certifications de tous ses organismes partenaires pour veiller à ce que chacun respecte les normes organisationnelles et sanitaires du Ministère de l’Education nationale, de la Jeunesse et des Sports.

Après des échanges préliminaires, les organisateurs voient leur fiches de présentation intégrées sur le site et bénéficient d’une petite formation.

Avec sa technologie, Totemia souhaite donner davantage de visibilité à ces organisateurs sur la toile, leur faire bénéficier d’outils marketing et de gestion pour développer et gérer leur activité. « Ils peuvent notamment lancer leurs campagnes promotionnelles, gérer leur relation clients, modifier leur fiche de présentation, etc. via un espace partenaire mis à disposition« , précise Tony Debord.

Le tout sans engagement. « Ils n’ont pas à s’engager sur la durée, ni sur le stock, ni sur les prix à exposer, comme l’exige la Loi Macron sur les plateformes« .

Pour les familles, la plateforme se présente comme un facilitateur dans l’organisation des vacances de leurs enfants, leur permettant de suivre l’évolution de l’inscription de leur enfant et de retrouver tous les documents essentiels à son départ.

Un moteur de recherche leur permet de comparer des centaines de séjours par le biais de mots clés, activités, destinations et périodes souhaitées.

Ils ont aussi la possibilité de rester en contact avec l’organisme choisi grâce à une messagerie dédiée et suivre de près l’intégralité du séjour de leur enfant.

Avec son outil, Totemia cible également, pour la partie B2B, les comités d’entreprise, les mairies, les collectivités.

En parallèle, la plateforme mise sur les nouvelles tendances en matière de séjours jeunes, avec notamment des colonies de vacances à thèmes : séjours sportifs (kitesurf, karting, football, multisport), séjours scientifiques ou dédiés à la nouvelle technologie (astronomie, robotique, informatique), ou encore colonies de vacances culturelles et artistiques.


Un partenariat exclusif avec la CAF

La plateforme mise sur les nouvelles tendances en matière de séjours jeunes, avec notamment des colonies de vacances à thèmes - DR : Totemia

La plateforme mise sur les nouvelles tendances en matière de séjours jeunes, avec notamment des colonies de vacances à thèmes – DR : Totemia

Malgré le contexte actuel de crise sanitaire, les co-fondateurs de la plateforme restent optimistes.

« L’an dernier, en juillet et août, les spécialistes des séjours jeunes ont « cartonné », les ventes ont augmenté de 20%, en particulier les colonies de vacances en France et le concept d' »American Camp« , qui sont des séjours linguistiques en anglais réalisés en France, par des animateurs bilingues, avec moitié cours et moitié activités« , commente Tony Debord.

Avant de poursuivre : « Les enfants avaient besoin de partir en vacances, les parents avaient besoin de souffler, et il existe de plus en plus de colos qui apportent une valeur pédagogique en plus de l’école (cours de soutien, révisions).

Enfin, il ne faut pas oublier le nouveau dispositif mis en place par la CAF, l’Aide aux Vacances Enfants Nationale (AVEN), qui permet à beaucoup de jeunes de bénéficier d’une subvention et de partie en colonie de vacances ».

A ce propos, Totemia a développé un partenariat avec la CAF, qui va permettre aux utilisateurs de la plateforme allocataires de la CAF de bénéficier d’une subvention allant de 50 à 500€, en fonction de leur quotient familial.

Le dispositif est entièrement dématérialisé pour les parents, qui n’ont qu’à indiquer leur numéro d’allocataire à Totemia.


Favoriser l’inclusion des enfants en situation de handicap ou issus de milieux défavorisés

Pour l’heure, Totemia ne propose que des offres en France pour les colonies de vacances, mais dispose de séjours linguistiques (anglais, espagnol, allemand) en France, comme en Europe et aux Etats-Unis, ainsi que des séjours évasion, itinérants à l’étranger, sous forme de road trips.

Si un flou total règne sur l’ouverture des voyages à l’étranger, la plateforme a tout de même pu constater un pic de réservations la semaine dernière, suite aux dernières annonces gouvernementales.

Pour réussir leur lancement, les co-fondateurs de Totemia peuvent aussi compter sur le soutien des ministères des Affaires Etrangères et de l’Education Nationale, mais aussi d’Atout France, qui leur apporte du conseil pour appréhender ce marché particulier.

« Il y a un vrai enjeu de société derrière cela, les colos participent au développement de l’autonomie personnelle chez les jeunes, à la pratique de nouvelles activités, l’apprentissage de valeurs républicaines, le vivre ensemble, etc., précise Tony Debord.

Le départ en vacances constitue aussi un soutien à la parentalité et un facteur d’inclusion sociale des enfants et des adolescents en leur permettant de quitter leur environnement quotidien et de favoriser la mixité sociale« .

Aussi Totemia mène tout un travail pour permettre l’inclusion d’enfants en situation de handicap, avec des séjours adaptés. « Nous facilitons la recherche pour les parents avec des prix spécifiques« .

Idem pour les enfants issus de milieux défavorisés, grâce au partenariat avec la CAF.


Un modèle de fairbooking avec une com’ à 12%

Pour pouvoir fonctionner, Totemia se rémunère via un système de commissionnement. « Notre avons construit avec les organisateurs un modèle de fairbooking, explique Tony Debord.

Le taux de commission est relativement bas – à 12% – et unique, quelque soit la taille de l’opérateur. Nous ne demandons pas de frais de set-up, de licence, de loyer mensuel, de participation à un budget marketing, etc. Il n’y a pas non plus de mécanisme de mise en avant payante de tel ou tel organisateur sur la page d’accueil du site ou la newsletter« , commente-t-il.

De même, Totemia ne classe pas les organisateurs en fonction d’un taux de commission, mais selon des critères définis par les internautes eux-mêmes, via les avis clients.

Avec 25 opérateurs déjà inscrits, Totemia veut créer un projet durable et fédérateur, une plateforme éthique, qui se pose en défenseur du secteur des séjours pour jeunes et de l’investissement des organismes inscrits.

L’objectif ? Créer une alternative plus durable et vertueuse aux pratiques des intermédiaires sur la réservation en ligne.



Notez

Tous les commentaires discourtois, injurieux ou diffamatoires seront aussitôt supprimés par le modérateur.



Source link